Certaines histoires se racontent mieux en commençant par la fin.

Peut-être parce que les premières pierres que l’on pose peuvent rarement laisser deviner l’ampleur de l’édifice à construire. Et donc, qu’un simple coup de téléphone entre le patron d’un détaillant de vêtements et celui d’une firme d’architecture ne permet pas non plus de saisir l’importance de la relation d’affaires qu’il annonce.

C’est en parcourant l’histoire dans le désordre, à partir de l’ouverture du tout nouveau magasin des Galeries de la Capitale, que l’on peut pleinement mesurer comment la passion commune de l’architecture, pour Gordon Donald Simons et Alain Lemay, est à l’origine d’un partenariat fécond, placé sous le signe d’une inébranlable confiance mutuelle.

Entre ce tout dernier projet, et le premier, qui consistait à agrandir la succursale Simons de Place Sainte-Foy, en 1989, la relation symbiotique entre les deux entreprises leur a permis de grandir et de développer une sensibilité pour les domaines de l’un comme de l’autre. Elles ont appris ensemble à concevoir des environnements qui favorisent une expérience d’achat en adéquation avec l’esprit d’une marque, de ses valeurs.

« LEMAYMICHAUD, c’est un heureux mélange de talent, d’efficacité et d’intelligence relationnelle », affirme Peter Simons.

Qu’il s’agisse de refondre l’emblématique place d’affaires du Vieux-Québec, de frapper l’imaginaire de nouveaux marchés comme Toronto, Edmonton, Montréal, Ottawa, Vancouver ou Gatineau, ou de faire radicalement évoluer des adresses aussi prisées que celles de Place Sainte-Foy et des Galeries de la Capitale, nous avons pu améliorer l’expérience du client dans ces espaces. Une donnée intimement liée à la réussite d’une entreprise comme Simons, qui doit composer avec les changements radicaux du commerce au détail.

Ce sont désormais Alexi Lemay et les frères Peter et Richard Simons qui entretiennent la relation. Mais peu de choses ont changé, malgré le passage d’une génération à l’autre, dans les rapports entre le détaillant et la firme d’architecte. Si ce n’est que le lien est encore plus fort qu’autrefois. C’est sans doute ce qui explique que LEMAYMICHAUD ait été mandaté pour l’aménagement de la fontaine de Tourny, un important legs de la famille Simons à sa ville natale.

Ce n’est pas non plus la fin de récit, remarquez. Ni le début. Après une vingtaine de projets, ce mariage de passion et d’audace n’a pas fini de se raconter.

Envie de lire d’autres récits du genre? Tant mieux. Notre mémoire est vive. Nous vous en réservons plusieurs encore, toutes aussi inspirantes.