Réaliser l'impossible

Toc, toc, toc. Jacques Gauthier, fondateur du Groupe Restos Plaisirs qui possède 12 restaurants dans la région de Québec, cogne à la porte. Sous son bras, l’homme transporte une volumineuse chemise remplie à ras bord de coupures de journaux, d’articles de magazines et d’illustrations glanées ici et là. La scène est connue chez LEMAYMICHAUD : elle s’est répétée à plus d’une centaine de reprises depuis 1981, alors que M. Gauthier était le tout premier client à solliciter les services de la jeune firme d’architecture.

 

 

Aujourd’hui, c’est pour l’aménagement intérieur du futur Cochon Dingue de Place Sainte-Foy qu’il se présente. Un mélange d’excitation et d’appréhension flotte dans l’air, raconte Katrine Beaudry, associée responsable du design d’intérieur au sein du cabinet de Québec. «On se demande toujours avec quelles idées il va débarquer. C’est viscéral chez Jacques Gauthier : il aime démarrer des projets et chercher des concepts uniques», explique-t-elle.

«On se demande toujours
avec quelles idées il va débarquer.»

Cette fois, c’est la thématique du Tour de France qui a séduit cet amoureux fou du charme de l’Hexagone. À grand renfort d’affiches rétro de la célèbre épreuve cycliste et d’images tirées de films sur le sujet, il défend sa vision d’un bistro où la petite reine serait à l’honneur. Sous son œil, un simple chaudron devient un tabouret et de grandes cuillères de bois sont reconverties en éléments décoratifs. Amateur de mots d’esprit, il les sème partout dans ses restaurants.

 

 

Quelques mois auparavant, le même manège s’était produit pour le Cochon Dingue de Lévis, avec comme idée de base un Citroën Type H. Comme à chaque nouveau projet, Jacques Gauthier et son successeur Pierre Moreau, associé et directeur général du Groupe, ont compté sur leur partenariat de plus de 30 ans avec LEMAYMICHAUD pour concrétiser l’impossible. «Nous formons une même et grande équipe. Notre relation est dynamique, enlevante, amusante. Humaine, quoi», souligne Katrine Beaudry.

La liste des projets placés sous le signe de cette confiance mutuelle n’a pas fini de s’allonger. Jacques Gauthier cognera encore à la porte.

 

Envie de lire d’autres récits du genre? Tant mieux. Notre mémoire est vive. Nous vous en réservons plusieurs encore, toutes aussi inspirantes.