Pavillon Charles-De Koninck - Université Laval

Emplacement
Québec (Québec)

Le projet d’agrandissement du Pavillon Charles-De Koninck consistait à doubler la capacité d’accueil de la cafétéria du bâtiment existant. L’agrandissement, construit comme un Pavillon de jardin, ouvert sur la cour intérieure du bâtiment existant, possède donc comme fonction principale des aires de salle à diner offrant une ambiance propice à la détente pendant les heures de repas et permettant la tenue de réunions entre étudiants ou pour l’étude en dehors des heures d’opération intensives de la cafétéria.

Le nouveau « Pavillon » étant construit au cœur de la cour intérieure du bâtiment existant, une toiture verte est aménagée et permet, non seulement de satisfaire aux exigences d’un développement durable en ce qui a trait à l’économie d’énergie et au désengorgement du réseau pluvial mais, permet aux utilisateurs du Pavillon existant d’avoir une vue imprenable sur un jardin fleuri.

Le choix de la construction s’exprime en un volume simple, en harmonie avec le bâtiment existant. Le gabarit et la hauteur du volume correspondent à une échelle qui s’harmonise adéquatement à la grandeur de la cour et à la hauteur des façades existantes.  Le traitement architectural minimaliste et la couleur foncée contrastent avec le bâtiment existant tout en laissant aux deux visions architecturales leurs pleines expressions.

Afin d’assurer une transparence et offrir toute la légèreté voulue, le périmètre du nouveau bâtiment ne comporte aucune colonne structurale importante qui obstruerait les vues.  Celles-ci ont été remplacées par une colonnette supportant chacune des baies de fenêtre et de leur prolongement en puits de lumière ouvrant les vues vers le ciel. En effet, seules les colonnes intérieures sont en bois et de dimension imposante pour supporter la toiture et offrir un aspect de flottement de celle-ci au-dessus des murs vitrés.

Le corridor de circulation abritant la rampe est muni, à chaque extrémité, d’une paire de portes avec résistance au feu, ce qui nous autorise, au sens du code de construction, à considérer l’agrandissement comme un bâtiment indépendant du Pavillon existant.  Cette solution nous permet de doubler l’occupation de la cafétéria, tel que souhaité par l’Université, tout en éliminant la contrainte de réaliser une mise aux normes de sécurité du bâtiment existant puisque celui-ci n’a subi aucune transformation si ce n’est que la rénovation de la cafétéria existante.

 

 
 
 
Projets similaires